Brasserie des alliés

Trop à l'étroit dans ses anciens locaux, ABETECH SA a racheté un ancien bâtiment classé et y a installé, sur plus de 3.000m², depuis fin 98, l'ensemble de ses activités (parking, magasin, bureaux, stock, ateliers). Pour encourager cette réhabilitation, ABETECH sa a reçu, en novembre 98, le prix CAÏUS patrimoine région wallonne.

Fondée en 1920 (l'acte de constitution a été publié aux annexes du Moniteur belge du 2-3-4 mai 1920), la société coopérative Brasserie des Alliés, voyait le jour. Le 5 septembre 1921, elle rachetait les locaux l'ancienne Brasserie-Malterie de la Sambre à Marchienne-au-Pont. De 12.000 hectolitres en 1920, la production passa à 24.500 en 1921 puis à plus de 200.000 en 1950. En 1935, la Brasserie des Alliés fut brillamment représentée à l'Exposition Internationale de Bruxelles avec un pavillon Art-Déco, prémisse du nouveau bâtiment qui allait être construit en 1938. Cette année là, elle occupait la première place de l'industrie brassicole du Hainaut.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

En 1938, elle s'imposa d'une manière plus audacieuse et inaugura le 11 septembre 38 un nouveau complexe de bâtiment d'une superficie, au sol, de 3.600m².

Entamées début juin 1937 sous la direction de l'architecte René DUBOIS, cette nouvelle construction fut terminée en 10 mois par les entreprises LIXON de Marchienne-au-Pont. Les briques de façades ont été fournies par les ets. Dauchot de Gosselies, les pierres reconstituées de la façade principale ont été fournies par la société Marbragglo et les châssis par CHAMEBEL de Vilvorde.

La fabrication et le brassage étaient situés dans les anciens bâtiments (aujourd'hui COLRUYT).


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

Les nouveaux, disposés autour d'une vaste cour couverte, comprenaient une aile de bureaux, un service d'expédition, une salle de mise en fûts, une bouteillerie et des quais.

La façade principale possède un développement de 60m, celle de la rue de Nimal est longue de 40m, La tour dépasse 40m de hauteur. Plus de 3.000m³ de béton armé et un volume équivalent de maçonnerie sont entrés dans cette réalisation.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

Le bâtiment des anciens bureaux (500m² au sol) est constitué d'un sous-sol (relié à ceux du reste du bâtiment), un rez-de-chaussée, un premier étage et un deuxième étage (relié au bâtiment principal par une passerelle) comprenant la salle de réception de l'ancienne brasserie.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

Le tout desservi par un ascenseur et deux cages d'escalier. La toiture en béton armé est établie en plate-forme, pavée de carreaux genre Sarreguemines.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

Le corps principal (1.000m² au sol) est constitué d'un sous-sol équipé de grandes citernes d'eau de pluie,


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

d'un deuxième étage avec la grande salle de l'ancienne bouteillerie, d'un troisième étage autour de la grande salle et de la tour.

La grande salle de la bouteillerie est couverte d'une voûte en béton armé d'une seule portée, sans ancrage, renforcée à l'extérieur par des arcs portant sur les poteaux reliés à la carcasse du bâtiment. Cette salle mesure 33 mètres sur 22 et à une hauteur de 11.5 mètres à sa cime.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

La voûte était recouverte à l'extérieur d'une couche de cuivre et à l'intérieur de dalle en terre cuite. Son sommet est garni de six ouvertures circulaires en dalles translucides percées d'une cheminée centrale surmontée d'un appareil d'aspiration d'air du type Cauchemont.


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

Sur une travée de la voûte, repose un angle de la tour qui termine en façade le corps principal. Cette tour (ancien château d'eau de la brasserie) supporte, à son avant dernier étage deux réservoirs à eau destinés au lavage des bouteilles. Le dernier étage, avec sa terrasse, était un bar où l'on pouvait admirer le paysage en buvant une Extra-Alliés, une BAM (super pale-ale) ou une Allied Stout.

Fin des années septante, la Brasserie des Alliés a été rachetée par INTERBREW qui a centralisé la fabrication à Liège et revendu le bâtiment à une société immobilière. Cette dernière a cédé les anciens ateliers à COLRUYT et, après plus de 15 ans d'abandon et de vandalisme, début 95, les bâtiments principaux (bureaux, bouteillerie et tour) à ABETECH sa et le hall arrière à un entrepreneur.

Le 16 mai 1995, les façades et toitures de cette superbe architecture Art Déco furent classées: "...Attendu que ce bâtiment industriel,..., combine harmonieusement la brique, la pierre et le verre; Attendu que la façade avant légèrement bombée, les grandes horizontales des verrières et des allèges de pierre s'opposant au verticalisme de la tour caractéristique du courant Art Déco confère à l'immeuble de réelles qualités architecturales,...


photo coll. Archéologie Industrielle de la Sambre asbl

COLRUYT a rasé les anciens ateliers contenant les cuves et construit un nouveau magasin, ABETECH sa est en train de rénover sa partie et a installé ses activités dans les étages inférieurs du corps principal. Le sous-sol est un parking, le rez-de-chaussée est transformé en bureaux et magasin. Les ateliers de production se situent au premier étage. Un centre de location de machines et outillage LOCAMAT - LOCASOL occupe une partie du rez-de-chaussée de la rue de Nimal. La salle de la bouteillerie et l'ancienne salle des fêtes du coté des bureaux vont être aménagées en salles polyvalentes. L'affectation définitive du rez-de-chaussée et du premier étage des bureaux n'a pas encore été décidée.